La Grande Roue du Tarot – Majeures en relation avec Honneurs

P2








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Le code secret du Tarot - Le site de Rom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



6 réponses à La Grande Roue du Tarot – Majeures en relation avec Honneurs

  1. Rom dit :

    Exact. Le matelot sautait au bas de son branle. Il s’emparait de son coffre et courait le mettre à l’abri avec celui de ses compagnons. Les canonniers s,emparaient alors de la place. On déménageait également le bétail dans le carré des officiers. Les mousses couraient après les poules… Le capitaine faisait parfois servir une ration de rhum… Quelle époque !

  2. jérôme dit :

    … d’où  » branle bas de combat !  » ?

  3. Rom dit :

    Un peu d’histoire… Le terme branleur nous vient de cette époque ou les matelots désoeuvrés pratiquaient le vide solitaire dans leur petits lits de toile suspendus, l’ancêtre du hamac. On appellait cet accessoire de mobilier… le branle.

  4. Rom dit :

    It takes one to know one !!!

  5. jérôme dit :

    oui, ce Bateleur est un vrai branleur !! ^^

  6. Rom dit :

    C’est vraiment la base… Ça et savoir ce que tient la bateleur dans sa main droite. Non, ce n’est pas un denier %$&!*@

Répondre à Rom Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *