Roi de Coupe

Le Roy de Coupe correspond à La Force.

R0Y DE COUPE IIII: 18 +15 =33. 5. 3 + 15 +16 + 5 = 39. 33 + 5 + 39 = 77. 77 x 4 = 308. 3 +8 = 11.

La hampe de la coupe de ce roi est brisée. Le personnage semble composer avec cette situation en fournissant un effort constant pour maintenir ensemble les deux parties. Ces deux parties séparées sont la représentation du symbolon, réunies. Le symbolon est ce morceau de bois rompu dont les deux parties servaient de signe de reconnaissance aux conspirateurs de la Grèce antique. Le roi se reconnaît lui-même! Il représente l’initié qui cherche à réunir les éléments complémentaires de sa nature.

Notons également que le roi porte un cordon autour de la taille. C’était également un signe de reconnaissance. Lorsqu’ils furent pourchassés, les Cathares s’habillèrent comme tout le monde. Mais ils portaient sous leurs vêtements ce cordon symbolique. On disait d’eux qu’ils étaient alors « revêtus et parfaits ».

On retrouve ce cordon ou cordelette dans le manifeste royal du 14 octobre 1307 qui explique à la populace l’arrestation des Templiers. Selon ce manifeste, les Templiers seraient coupables de rites obscènes et d’apostasie. Ils porteraient sur eux une cordelette déposée précédemment sur une statuette du Baphomet.

Roy de coupe








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Le code secret du Tarot - Le site de Rom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



2 réponses à Roi de Coupe

  1. Rom dit :

    Je vous reviens sur la solution pour le valet. À moins que Jérôme… Pour les As, je n’ai pas d’explication qui me vienne à l’esprit pour le moment. Merci de ton intérêt !

  2. quichote dit :

    Bonjour,
    rien à voir avec le roi de coupe, mais j’aimerais comprendre le calcul relatif au « VALET.DE.BATON. » car je ne trouve pas la valeur que vous lui attribué à savoir 1 celle du BATELEUR.
    VALET. E. ATO. soit (22+1+12+5+20)*2 +5 *2 + (1+20+15)*2 = 60*2 +5*2 +36*2 = 120+10+72 = 202 soit 2+0+2 =4 ! et non 1. Donc je ne comprends pas, le point qui suit « valet », « de » et « baton » implique bien de multiplier l’expression par 2, non?
    Pourriez-vous m’éclairez s’il vous plait?

    Autre question concernant les as. Où voyez-vous que le nom qu’il est leur est couramment donné est bien le bon, car lorsque je regarde ces as je ne vois aucun nom sur les lames tout comme aucun nom n’est inscrit sur la lame 13. Pourquoi l’as et pas le UN D’EPEE par exemple?
    Merci.
    D’autre part

Répondre à Rom Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *