Encore un nouveau jeu de Tarot de Marseille!

index

Wilfried Houdouin est graphiste de métier. Il nomme son jeu, le tarot du Millénium. Il existe déjà un Millenium Tarot aux États-Unis. C’est pas grave ! Un bouquin peut être acheté indépendamment du jeu : Le code sacré du Tarot. Je l’ai feuilleté en librairie. Il s’agit d’un épouvantable tissu d’âneries ! Quand au jeu, c’est un misérable ersatz comme il en pleut depuis trois siècles. Mais l’auteur est joli garçon. Peut-être fera-t-il amende honorable un jour.

wilfried-houdouin-2011_large








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



40 réponses à Encore un nouveau jeu de Tarot de Marseille!

  1. Rom dit :

     »(…) les lettres de la signature originale. »
    SVGERIVSABAS MCL ?! C’est un commentaire judicieux, Jérôme. Je me demande bien à quel résultat on arriverait en faisant dater les bois de poirier du Conver par la technique dite du carbone 14…

  2. jérôme dit :

    ah ben 2 jeux, c’est encore mieux ^^
    question datation, on voit bien sûr que la « signature » du cartier Nas CONVER a été ajoutée après coup, dans le deux de Deniers. (les lettres ne suivent pas la courbure du « ruban », ce que faisaient sans doute, par contre, les lettres de la signature originale). Des bois réutilisés, en effet…

  3. Rom dit :

    Pas sûr… Yves doit rééditer le Chosson. Pour le Madenié, je pense que c’est Wilfried qui s’en charge.

  4. jérôme dit :

    Il y a un magnifique Tarot historique qui va être réédité incessement, semble-t-il : le Tarot de Pierre Madenié, et ce, par les soins d’Yves, qui fréquente aussi Tarotchoco !

  5. Rom dit :

    On ne se défera pas du Noblet et du Dodal, c’est certain. Dans le genre art pour naïfs, ce sont des précurseurs ! Pour le décodage cependant, il n’y a que le Conver… Je suis prêt à en débattre, bien sûr. Pour mémoire, le Conver est considéré par votre serviteur comme le Tarot originel même s’il n’apparaît que tardivement par rapport aux jeux conçus par des maître-cartiers, comme le Madenié, le Dodal ou le Noblet. Nicolas Conver a imprimé ce jeu à partir d’une matrice fort ancienne de bois de poirier. Je prétend depuis des lustres que le modèle nous vient de religieux, des Bénédictins qui savent y faire lorsqu’il s’agit de bière, de liqueur, de fromages et pourquoi pas de jeux de cartes !

  6. André dit :

    c’est bien joli, tout ça, mais on est pas près de se défaire de Noblet et de Dodal…Le reste est vraiment de la roupette de Samsonite

  7. Rom dit :

    Je ne censure pas le schmilblic, promis ! Et mon énigme ?

  8. jérôme dit :

    Je ne peux que souscrire à la dernière partie de ton mail * tout peut servir à faire avancer le schmilblic, dès lors qu’on ne le censure pas d’emblée…
    Et je n’ai personnellement rien contre les illuminés; ce qui compte, après tout, c’est le salut de notre âme. Le reste…
    (Il est vrai cependant que ta photo est un peu ‘raelienne’ ;) est-ce bien raisonnable ?!)

  9. Bonjour à tous,
    Pour en revenir aux commentaires de Michel sur le Tarot Jodo/Camoin. Le diaporama de P. Camoin est révélateur sur plus d’un point. Tout d’abord, d’entrée il affiche une prétention incroyable, et précise que son Tarot est une oeuvre composite. Autant pour rom qui prétend le contraire. Le reste du diaporama est un tissu de non-sens, de désinformation et de bluff. Dire que la tradition du Tarot consiste à ce que chaque graveur ajoute librement des symboles revient à mettre la tradition sur la tête. Le Tarot de Marseille est précisément codifié. Si une certaine marge de liberté est naturellement permise, la patte graphique de chacun étant unique, et des nuances sur les couleurs pouvant être apportées, tout changement majeur est naturellement proscrit, ce afin de préserver le code du Tarot, c’est-à-dire son système, son logos, son langage. Dans tout ce diaporama, P.Camoin jette de la poudre au yeux du public et lui fait croire que ce jeu respecte la tradition, ce qui n’est pas du tout le cas. Tout le long il invente des justifications aux particularités de son jeu, et n’hésite pas à tordre le cou de la réalité historique pour cela. Exemple : la coupe de l’As de Coupe. Je possède un très grand nombre de Tarots de Marseille historique, et en aucun cas la pointe en bas du haut de cette carte ne présente sur sa partie supérieure une forme ovale suggérant l’ouverture d’une coupe. D’ailleurs, on ne voit clairement celle-ci que dans l’une des trois gravures de N.Conver. En plus, le dessin du « denier » de cette carte par P.Camoin est fausse. Dans tous les Tarots historiques, cette partie est constituée de cercles concentriques, par de points. Quand à l’œuf de l’empereur, il est tout simplement inexistant sur les Tarots historiques. La forme en question est celle du bas de l’écu qui est une coquille marine, point. L’œuf de la papesse, si il peut être interprété comme tel, n’existe par ailleurs que sur le Tarot de Suzanne Bernardin, un Tarot certes charmant, mais décadent, datant de 1839 (voir mon livre page 186). Aucune autre carte à ma connaissance ne le présente. Les serpents de Temperance sont également fantaisistes en regard du canon traditionnel du Tarot de Marseille type II. Toutes les cartes présentées pour justifier la fantaisie du Tarot Jodo/Camoin sont des Tarots de type « Besançon », qui n’ont aucune rigueur structurelle et iconographique. Seul le Tarot dit de Marseille (type II) est véritablement rigoureux dans son canon, et surtout est intégralement justifié par la géométrie sacrée, tant sur le plan structurel que graphique, et donc le seul qui peut véritablement opérer en tant que système, à condition qu’il ne soit pas modifié en fonction de projections fantaisistes, et d’une volonté de vendre un produit prétendument représentatif d’un « tarot originel » ! Si P.Camoin, pour se faire mousser et mettre le public en boite, met en avant ce modèle de Tarot pour vendre son produit, il se contredit ouvertement en avouant par ailleurs avoir réalisé un Tarot composite, mélangeant plusieurs types de jeux. Soyons donc sérieux, et regardons les faits en face. Encore une fois, il est vrai que tout cela est perturbant, et que le réflexe naturel est de se raccrocher à ce que l’on connaît, et à un jeu considéré comme une valeur sûre, à savoir le Nicolas Conver 1760. Or, ce jeu, encore une fois, est décadent (voir mes précédent messages), ce qui est un fait avéré ! Je comprend que les nouvelles données que j’apporte perturbent, sèment de la confusion et donnent des maux de tête ! Mais il faut avancer dans la bonne direction, en regardant les faits en face. La tâche est immense, et je fait de mon mieux pour avancer et présenter le plus d’éléments possible au public. Encore une fois, en octobre une galerie de Tarots historiques de référence (type II) sera mise en ligne sur mon site. Croyez-moi, cela changera votre vision et votre compréhension du Tarot de Marseille pour toujours.
    Je tiens à dire au passage que je vous apprécie tous, y compris rom et P. Camoin ! Tout cela n’est qu’un théâtre, et… un jeu ! L’important est d’être bon joueur. La guerre doit en effet s’effectuer sur le plan des idées, et pas des hommes. Au final, doit tomber en cendre l’égo ainsi que les idées fausses ou biaisées, et doit s’établir un nouveau terrain d’entente, un nouveau consensus. Nous sommes en effet tous complémentaires, nous avons tous des éléments à apporter, et si les tarologues se rassemblent constructivement, alors nous pourrons avancer, dans l’esprit de la tradition du Tarot qui est celle du Gay Sçavoir !
    Bien à vous,
    Wilfried Houdouin

  10. « je suppose que tu emploies le terme “illuminé” dans le sens le plus péjoratif du terme ». Ce qui est bien dommage, mais tous ces commentaires m’amusent. Quand à ce Julien, j’aimerais bien savoir duquel il s’agit… Le style de critique opportuniste et semant la division me rappelle étrtangement Philippe Camoin :-) , que j’ai en effet fréquenté un temps, avec un certain Julien qui pour sa part est un véritable ami… Continuez de parler dans le vide, de noyer le poisson et de faire des critiques stériles au lieu de vous poser les vraies questions, et vous tournerez encore longtemps en rond, en n’arrivant à rien d’autre que de vous faire mousser entre vous. Ce que j’appelle la conspiration de la médiocrité…

  11. jerome dit :

    … je suppose que tu emploies le terme « illuminé » dans le sens le plus péjoratif du terme.

  12. caron dit :

    Il suffit de voir la photo de l’auteur pour se rendre compte que cet homme est un illuminé.
    Cordialement

  13. Julien dit :

    Pour l’avoir côtoyé quelques temps, je peux vous dire que W.Houdouin est un illuminé.
    On pourrait probablement le comparer à un raëlien tant les inepties qu’il déblatère sont du domaine de la folie.
    Cordialement

  14. Rom dit :

    Ça passe ou ça casse… L’ensemble de l’œuvre me fait penser au manifeste néo-templier du danois fou qui attend de passer en procès pour meurtre dans son pays. La technique du copié/collé, le délire psychotronique, le gouvernement mondial… On est loin du Tarot.

  15. vivi dit :

    Bon allez, avec un bon verre de Rhum, ça devrait passer.

  16. Rom dit :

    Même bien grillée ?!

  17. vivi dit :

    Ah bin je suis content! je pensais que j’étais fou de faire ce genre de lien!

    Par contre j’ai faim, mais pas de vache folle pour moi svp :)

  18. jerome dit :

    mes lumières ??

    Bon, au sujet d’une éventuelle Porte sur la Maison-Diev, déjà on peut remarquer que le P de Porte est la 16ème lettre… (XVI !!)
    Par ailleurs, PORTE = 16 + 15 + 18 + 20 + 5 = 74
    74, c’est à dire 2 fois le nombre de deniers colorés flottant dans l’air (il y en a 37, en tout cas sur le Conver. Sur les autres Tarots, je ne sais pas). Deniers en mode majeur fait 37 aussi (deniers) on compte les lettres eier 5+0+5+18 .
    Or dns = 4 + 14 + 19 = 37 aussi.
    Ainsi, deniers en mode majeur + mineur comme j’aime ^^, fait bel et bien 74, comme le mot porte.

    ( Ainsi que le département français de Haute-Savoie (74) où vivait mon cher frère. Je suis justement en train de lire le symbole perdu… ça lui aurait plu! R.I.P. avec 3 points, frérot .: )

  19. Rom dit :

    Mes excuses les plus plates. Il s’agit de Gregory Peck dans  »Les grands espaces. » Vivi, je suis sans voix. Ta découverte sur l’Arcane XVI nous ouvre des perspectives… Jérôme, focus ! Il y a un décodage (+) qui attend tes lumières.

  20. Rom dit :

    La modération a bien meilleur goût, c’est sûr. Mais pas dans un bien cuit ! Nous avons un invité exceptionnel cet été. Il carbonise le grill ! Mon coeur de reptile … Bon, je nettoie la grille, ou quoi ? Ça serait dommage. Il me semble que c’est Gary Cooper dans  »La grande prairie » qui, lorsqu’il se fait prendre au lasso de deux cow-boys ivres et décidés à lui faire passer un mauvais quart d’heure, leur pardonne en disant :  »C’est bien connu, les nouveaux arrivants doivent s’attendre à se faire chahuter un peu ! » Et mine de rien, notre w. laisse aller une mine d’informations plus intéressantes les unes que les autres… Allez, je le modère, des fois qu’il bouille encore. On verra mardi ?

  21. Michel dit :

    Rahlalalala ! Il se trouve toujours quelqu’un pour savoir mieux que les autres et être persuadé de tout. Mais où est passé l’humilité.

    Bon, quant à votre tarot, c’est une question de goût dirons-nous. Pour ma part, un soleil vert, c’est vraiment pas beau et pas logique non plus. Après bon, chacun sa préférence.

    1736 le tarot de Chosson ? Etrange, quand on voit qu’il est daté de 1672 !

    Quant à l’oeuf chez Camoin, si si, il existe bien un tarot avec un oeuf à cet endroit. Rendons à César ce qui appartient à Philippe, il y a bien un jeu sur lequel l’oeuf se trouve. Vous pouvez voir cela ici http://www.camoin.com/diaporamas/restauration_tarot/fr/Presentation_Files/index.html diaporama 27.

    Finalement, tout cela m’inspire une citation dudit Camoin qui traduit bien l’orgueil des prétendus restaurateurs d’aujourd’hui : « Nous avions impression d’être les Maîtres du Tarot pour toute la planète car nous étions les seuls à connaître tous ses secrets et nous le sommes d’ailleurs toujours. »

    Bon, je ne dirais qu’une seule chose : après tout, chacun ses goûts. Vous faites sans doute un excellent travail de recherche en mettant en relation le tarot et la géométrie sacrée, ce que je vous invite à poursuivre :) cela fera vivre la mémoire du tarot. Mais je ne suis juste pas acheteur. Voilà, je souhaitais simplement apporter mon avis (et puis les maths, la géométrie et tout ça, ça a le don de me filer la nausée… sans doute une mauvaise réminiscence de ma vie d’écolier avec des professeurs de maths plus exécrables les uns que les autres qui m’ont laissé un goût amer…)

  22. vivi dit :

    Non, je crois que c’est l’effet martien du mardi, à noter que ça fait 2 mardis de suite que ça se laisse aller… serions tributaire de force qui nous dépasse? Rien n’est moins sur :)

  23. jérôme dit :

    … ya baisse !

  24. jérôme dit :

    Wilfried / Rom /Jodo / Tchalaï / et même Bibi…
    Ce sont des approches de natures différentes * y a-t-il cependant matière à se traîner dans la boue ?…

  25. Rom dit :

    Je ne cherche pas à défendre le Camoin/Jodo plus qu’il ne le faut. Si W. veut continuer dans cette veine, qu’il porte sa querelle avec le Camoin à qui de droit. Quand au reste, je persiste, son Tarot est une bouillabaisse … de Marseille ! Et je signe,
    Rom

  26. Franchement, lire de tels contresens, c’est écœurant… Et franchement pitoyable. Car enfin, quels Tarots historiques connait vraiment rom ? Le plus loin qu’il a été est le Trot de François Chosson, qui date de 1736, partiellement copié sur le Tarot de Pierre Madenié 1709, modèle principal du Tarot de Marseille Edition Millennium, sans parler évidemment des Jean DOdal ou autre jeux de « Type I » qui font partie des lieux communs, c’est à dire qu’il ne demandent pas d’ller dans des musées à travers otue l’Europe, ce qu’un ami et moi-même avons fait. Et dire que les Tarots avant Conver sont des « ersatz », comme si le N.Conver 1760 présentait la pure tradition originelle du Tarot ! Quelle blague ! À vomir de voir le lavage de cerveaux qu’ont subi et que font subir certains. Pas étonnant que rom ait trouvé un « modus vivendi » avec P.Camoin (tourrasse de son vrai nom, il faut le rappeler, pas sur tout descendant généalogique de N.Conver ni d’artistes du Tarot). Certains trouvent toujours à s’arranger pour préserver leur influence, en toute fausse modestie ! Surtout ce qui est amusant, c’est de voir quelqu’un avec des connaissances aussi limitées parler avec comme si il faisait autorité ! La maison-dieu du Camoin/Jodo par exemple, est le mélange du N.Conver, Tarot de Marseille, et du J.Jerger 1800, Tarot de Besançon. Son bateleur est le mélange de N.Conver, de F. Carrajat 1794 (jeu que ne connaît certainement pas rom) et du Tarot de Paul Marteau ! (les couleurs de la roue de fortune l’atteste encore. Sa justice est le mélange du N. Conver et du Jean Dodal 1701, etc. Mélanges réalisés en fonction d’une approche empirique et sans aucune rigueur structurelle, à laquelle s’ajoutent encore les « symboles » ajoutés purement gratuitement, afin de faire croire au public qu’un travail immense de rédécouvertes fut effectué. Ainsi les étoiles du chariot, la couleur orange, les trois points du bâton du mat, les détails des boutons du pendu, les boules oranges des cheveux du bateleur, l’œuf de la papesse, de l’empereur et du monde, le « labyrinthe du jugement, etc. pour ne citer qu’eux… Tous ces « symboles » n’existent dans aucuns Tarots connus. Etsi personne n’a jamais reproché au tarot de camoin de mélanger des tarots différents, c’est parceque pour le constater, il faut connaître beaucoup de tarots, ce qui n’est le cas que d’un nombre très restreint de personnes, pour l’instant ! En ce qui concerne le Tarot de Marseille Edition Millennium, au contraire, il respecte à 100% l’iconographie du Tarot de Pierre Madenié 1709 et autres jeux apparentés. Je n’ai rien ajouté de véritablement personnel. comme je l’ai dit, le Pierre Madenié 1709 (dont un ami et moi-même sommes les seuls à avoir une copie couleur du jeu préservé en Suisse, seul exemplaire complet connu, il faut le préciser) a le plus préservé le canon traditionnel du Tarotde Marseille « type II », dont ce jeu est le plus ancien modèle connu. Tous les autres Tarots qui ont permis de réaliser cette édition sont également du type II. Ainsi, face à une telle arrogance et malhonnêteté intellectuelle, je ne me fatiguerai plus à me répéter, je laisserai rom tenter de persuader ses lecteurs que des vessies sont des lanternes ! Pour en savoir plus, encore une fois j’invite les internautes à se faire leur avis par eux-mêmes, à lire mon livre, et à revenir en octobre sur le site http://www.fwallpaper.net/pics/cartoons/simpsons/simpsons_10.jpg pour découvrir une galerie de Tarot historiques de référence, dont certains sont inconnus du public, qui permettra de constater à quel point le Tarot de Conver est décadent, tant sur le plan de l’iconographie, des noms traditionnels des lames, que des couleurs. De toute façon, il suffit de regarder à la page 34 et 186 de mon livre pour le constater aisément. Seuls des esprit psycho-rigides consumés par l’orgueil et leurs idées dogmatiques dignes de l’inquisition refusent de voir l’évidence (le gril dont s’ enorgueilli rom est en effet de triste mémoire, =beaucoup de tarots, de maître cartier et autres libres penseurs du passé on subi les autodafés). Tout un chacun pourra alors constater la cohésion de mon travail, l’incohérence du Camoin, et la malhonnêteté (pour ne pas dire la crasse) intellectuelle de rom, nom qui, en informatique, signifie, il faut le dire pour anecdote, Read Only Memory, ou « qui ne lit que la mémoire inscrite », c’est dire qui ne lit que le programme écrit en dur, ne pouvant intégrer d’autres informations dans une struture rigide et fixée, à l’inverse de ram, Random Access Memory, la « mémoire vive », pouvant intégrer « à la volée » de nouvelles informations, et les enregistrer. Or, de la mémoire morte à la lettre morte, il n’y a qu’un pas, que rom a évidemment franchi, le seul dont il semble d’ailleurs avoir été capable. La voie du Tarot, elle, étant celle de l’honnêteté, de la propreté intellectuelles, et de la recherche véritable, pas celle d’élucubrations ne reposant que sur des idées préconçues et sur des attitudes dignes de l’inquisition…
    Bien à vous,
    Wilfried Houdouin

  27. Rom dit :

    Bonjour à tous,
    Une précision importante par rapport au commentaire de W.  »Le Tarot de Marseille Edition Millennium n’est pas un “nouveau” Tarot comme celui de Jodorowsky/Camoin, lequel est, pour sa part, un mélange de types de Tarots différents (…). »
    Le Tarot de Camoin/Jodo mentionné ici n’est PAS un mélange de types de Tarots différents. Personne ne lui a jamais fait ce reproche. En fait, et malgré ses prétentions au contraire, c’est plutôt le Tarot de W. qui est un mélange de différents jeux!
    Ce n’est certainement pas un Tarot plus  »juste » que la multitude d’ersatz qui se sont succédé avant, pendant et après l’introduction en 1760 du jeu imprimé à partir des bois de poirier du Conver.

  28. vivi dit :

    Mais, je crois qu’il y a une porte en maison dieu, regardez, on est le 16;

    http://www.universetoday.com/wp-content/uploads/2011/08/20110815-002-578×580.jpg

  29. Bonjour à tous,
    Une précision importante par rapport au commentaire de Michel. Si le Tarot de Marseille Edition Millennium est redessiné, je le répète, dans la pure géométrie originelle du Tarot, ce jeu n’est pas une invention, car il est basé très précisément sur les Tarots de Marseille historiques de référence (voir la liste dans le livre, et dans le livret du jeu qui sortira en octobre), tous bien antérieurs au Tarot de Nicolas Conver 1760, qui n’est plus conforme à la Tradition. Le modèle principal du Tarot de Marseille Edition Millennium est le Pierre Madenié 1709. Si vous regardez attentivement les quelques cartes de ce Tarot dans le livre, vous verrez que « mon » Tarot le respecte totalement. Par contre, le Pierre Madenié 1709, comme la plus grande part des autres Tarots qui nous sont parvenus, a ses icônes rognées par le resserrage du cadre. La géométrie des carte m’a permit de réaliser ce fait, et j’ai ainsi rouvert le cadre afin de restituer au mieux l’icône d’origine. Si vous doutez que les cartes furent ainsi altérées, regardez celles du Tarot de Jacques Viéville 1743. Vous contaterez que le cadre est bien plus ouvert, laissant notamment apparaître la traverse supérieure de l’Arcane XII LE PENDV entièrement. Par ailleurs, le Tarot de Pierre Madenié 1709, bien que selon moi, le jeu connu qui a le plus préservé l’iconographie traditionnelle, comporte d’autres altérations, que d’autres jeux (en plus de la géométrie sacrée de l’Arcane) ont permit de mettre en lumière. Le Tarot de Marseille Edition Millennium n’est donc pas un « nouveau » Tarot comme celui de Jodorowsky/Camoin, lequel est, pour sa part, un mélange de types de Tarots différents, et qui comporte des détails rajoutés par les auteurs, les couleurs étant de plus inexactes, mais une restitution la plus impersonnelle possible des icônes traditionnelles du Tarot de Marseille. Je comprend que ce n’est pas évident à intégrer, surtout si l’on connait le Tarot depuis longtemps, mais je puis vous assurer que mon but ne fut autre que de produire un jeu conforme au canon traditionnel, afin que nous ayons tous à disposition un jeu pouvant être considéré comme « juste ». Une dernière remarque, la couleur vert clair de l’Arcane XVIIII LE SOLEIL se retrouve sur tous les Tarots de Marseille anciens (par superposition du jaune sur le bleu clair), dont le Pierre Madenié 1709, bien entendu. Regardez par exemple le Tarot de Jean Dodal 1701 et de J.P. Payen 1713 pour le constater. Encore une fois, le http://www.simpsonsmovie.com/main.html?cid=fr présentera une galerie des 22 Arcanes majeurs des Tarots historiques ayant servi de référence, dont certains sont inconnus du grand public. Je pense que progressivement, le public pourra ainsi réaliser par lui-même la pertinence et la justesse du Tarot de Marseille Edition Millennium, sa justification sur les Tarots historiques, et les tarologues pourront ainsi ajuster leur optique, à condition qu’ils soient capables de faire face aux évidences et de ne pas rester acroché à des illusions.
    Bien à vous,
    Wilfried Houdouin

  30. Rom dit :

    Il n’a pas intérêt. Je n’apprécie pas qu’on s’en prenne à mes visiteurs. Bienvenue à Tarotchoco et merci d’avoir partagé ton avis. Et bravo pour ce terme de concordiste. Vraiment excellent…

  31. Michel dit :

    « On croirait voir du Camoin persuadé que sa Maison Dieu avait une **PORTE** à l’origine » – Pardon pour l’erreur. Que les foudres du majordome me foudroient !

  32. Michel dit :

    Pour ma part, j’ai vu le jeu de Wilfried sur son site et lu son livre, et voici très subjectivement (puisque toute critique n’est jamais que subjective) mon impression.

    Le jeu n’est, à mon sens, pas très agréable puisque les couleurs sont vraiment agressives et pas toujours cohérentes (un soleil vert ?!) Certes le trait est précis mais bon… cela ajoute-t-il de l’eau au moulin du tarot ? Pas vraiment car après tout, à quoi bon refaire un tarot pour prouver des règles prétendument existantes alors que ce tarot n’est qu’un crée de toutes pièces et non pas un original. On croirait voir du Camoin persuadé que sa Maison Dieu avait une maison à l’origine :( que les véritables créateurs du tarot d’origine s’en tournent et retournent indéfiniment dans leur tombe !

    Quand au livre : une bonne migraine assurée. L’idée de départ est excellente car, certes, le tarot a un fort rapport avec la géométrie sacrée, et l’auteur connait assurément son sujet, mais là… ce livre ne fera peut-être pas la fortune de l’auteur (en tant qu’auteur, il est rare de gagner beaucoup dans ce domaine) mais fera la fortune des pharmaciens. Quel mal de crâne :(

    Et encore une fois, j’en reviens à : « à quoi bon essayer de prouver l’aspect ancestral de prétendus secrets quand on se base sur un tarot redessiné par soi ?! » Camoin a essayé de vous faire un procès ? Rien d’étonnant, vous marchez sur ses plates bandes de concordiste chevronné (car si en matière d’absurdité du tarot il y a bien un roi, c’est Camoin ! Il suffit de lire ses prétendues théories sur son site, c’est aussi risible que pompeux… à l’image de ses nombreux « je suis le seul, le premier et l’unique, l’héritier, et bla bla bla… »)

    En bref : je pense que la tarosphère ne se retournera pas sur cette nouvelle oeuvre qui ne révolutionne en rien les connaissances du genre.

    Mais bon, encore une fois, ce n’est que mon avis, et libre à chacun de se faire un avis.

  33. Rom dit :

    Quel fumet. Ça grésille, la viande avariée…
    W. dit :  »(…) c’est en reliant leurs découvertes que les tarologues peuvent avancer. » Une perle dans le fumier, bravo. Comme seconde carrière, le petit maître du copier/coller devrait songer à se mettre au jardinage. En tous cas, quitter les jeux vidéo.
    Ouf ! Allez, un pastis avant de songer à nettoyer la grille.
    Vivi a dit :  »Gratuitement… » Ben oui !

  34. vivi dit :

    Mais, quoi qu’il en soit, tout le monde est à égalité puisque de toute façon, il semblerait que chacun projette sa propre explication du tarot, et chaque projection, qu’elle soit vrai ou pas, ne fait que refléter le niveau d’individuation de la personne.

    Ce que je veux dire c’est que, chaque analyse traduit quelque chose qui restera personnel, et au final, cet exercice n’est que le moyen pour parvenir au but, accéder à la vérité qu’on qualifie d’objective. Ce qui compte c’est de faire le travail de recherche pour trouver des réponses qui ne seront que des réponses intérieurs, après, que pierre paul ou jacques soit d’accord, c’est une autre histoire.

    L’un va voir un code à base de nombre, l’autre à base de géométrie sacrée, encore un autre va nous faire une tirade à la Voltaire, probablement que les 3 sont vrais dans le sens que la démarche est la même, percer le voile de la réalité obscurcie par une société en dégringolade où les repères et les racines disparaissent à vue d’oeil. En réalité ce qu’on tente de faire en grattant la surface d’une plateforme comme celle du tarot, c’est de gratter la boue qu’il ya au fond de nous afin de nous reconnecter à, passez moi l’expression, la lumière intérieure.

    N’est-ce pas un jeux qui est sensé aidé les gens à mieux comprendre leur relation inter-personnel afin de trouver un terrain commun à toutes les langues et toutes les cultures? N’est-ce pas ça un des but de l’homme, trouver un langage universel qui serait compris de tous ? Dans ce cas, est ce que l’analyse du tarot au sein d’un ouvrage serait suffisante pour mettre tout le monde d’accord?

    Et quoi que vous disiez, tribune ou pas, moi j’ai vraiment apprécié les explications trouvées ici, disponibles Gratuitement, avec en bonus, concierge au clavier

    A bientôt
    Vivi

  35. Comme disait Brassens : « quand on est c…, on est c… ! »
    Si rom a un cerveau reptilien, il ne faut faut pas qu’il manque de s’élever au néo-cortex ! les dinosaures, c’est fini… Ce qui est navrant dans son commentaire, c’est qu’il repose sur un parcours superficiel du livre et non sur sa lecture, ce qui est vraiment déplorable. Et rom parle de confusion ? Et dit que sa critique n’est pas impulsive (ce qui est le propre du cerveau reptilien) ? ce qui me fait rire, c’est qu’il se contredit en 10 lignes… Je me gausse de rire pour ma part quand je lis ses délires sur les « codes barres » des cartouches du Tarot de Nivolas Conver ! Confusion ? C’est sûr que lorsque, après avoir constaté la bassesse de rom, des personnes liront mon livre, il se révèlera au final enfermé dans la cage (folle) de son égo. Tout un chacun pourra constater que son « code secret » du Conver comme référence (alors que, comme je le prouve dans mon livre, ce jeu est très décadent et marque le début de la fin) c’est du bidon. D’où sa défiance (instinctive reptilienne) envers mon livre. C’est naturel, quand on est limité au cerveau reptilien et à son égo, toute remise en cause (en l’occurrence d’un travail pour le coup médiocre et délirant) est insuportable. D’où le conseil de « fuire mon livre » ! :grin: Philippe Camoin qui voulait me faire un procès mais n’a pas pu, a le même réflexe…
    Franchement, rom est risibles également avec sa théorie bidon de la création du Tarot par l’Abbé Suger ! Bien que, comme je le démontre dans mon livre, la géométrie du Tarot est bien celle des cathédrales. Qu’il lise donc, au lieu de le suvoler avec la lentille déformante de son regard limité, mon livre pour comprendre en quoi le Tarot dit « de Marseille » est effectivement codé, et d’où il vient en réalité ! Car si le mode d’emploi ne nous est pas parvenu en tant que tel, il est compris dans le Tarot de Marseille lui-même, dans sa structure intrinsèque, qui est celle de la géométrie sacrée, qui justifie le Tarot de Marseille intégralement, structurellement et iconographiquement. On peut configurer le Tarot de plein de façons, mais ce qui compte c’est le code archétypal fondamental, voir mon livre sur ce point. Franchement, les commentaires de rom sont minables, mesquins, et lui porteront préjudice au final, car avoir des idées arrêtées à ce point (encore une fois, rom n’a pas lu ce livre !!!) et insulter un auteur est franchement honteux. Car c’est en reliant leurs découvertes que les tarologues peuvent avancer, pas en se tirant à boulet rouges par instinct de conservation… L’initiation, dont rom parle comme si il en savait quelque chose, consiste principalement à dépasser cet égo, et en tout premier à ouvrir les yeux sur la réalité telle qu’elle est, et pas telle qu’on veut la voir… De plus, la première étape de l’initiation ne consiste-t-elle pas à apprendre à se taire lorsque l’on ne sait pas de quoi on parle ? Et à se prévenir de tout ridicule par des comportements écervelés ? (le cerveau reptilien est tout ce qui semble rester dans la tête de rom)
    Bien à vous tous, et rendez-vous sur le site http://www.millenniumtarot.com/ pour y voir plus clair.
    Merci tout de même à rom pour cette publicité gratuite à un livre qui remet totalement en cause ses théories, et ce sur son propre site ! Belle ironie comme morale de l’histoire…

  36. Rom dit :

    Il ne s’agissait pas d’une critique impulsive. Il ne s’agissait même pas d’une critique ! Le lamentable pensum en question ne méritait pas plus que le court billet que je lui ai consacré. Mais puisque l’âne insiste pour qu’on lui botte le derrière, voici. Le Tarot de Marseille Edition Millennium de W. Houdini ne fait qu’ajouter à la confusion. Le livre qui l’accompagne est une farce magistrale qui ne fait certainement pas honneur à ceux qui semblent l’avoir endossé. Quand à son auteur, je me réjouis de l’avoir attiré sur mon grill ! J’ai un cerveau reptilien comme tout le monde.

  37. Je pense que l’auteur de ce billet devrait réfléchir à deux fois avant d’écrire ce genre de critiques, afin d’éviter de passer pour un imbécile face à un public intelligent, et surtout, renseigné sur mon travail. Quand on loue le Tarot de Nicolas Conver, présenté comme une référence alors que c’est déjà le début de la fin de la tradition du Tarot de Marseille (du moins jusqu’au Tarot de Marseille Edition Millennium – et pas le « Tarot du millennium » – décidément il lui faut apprendre à lire ! ) et qu’on glose sur une série de traits qui ne présentent aucune justification traditionnelle, on ferait mieux de se taire, et surtout, d’étudier le Tarot de Marseille, ses éditions historiques et son histoire pour de bon, au lieu d’essayer d’exister au yeux d’un public supposé en publiant, pour le coup, un véritable tissus d’âneries. On verifie là encore, hélas, que comme le dit la psychanalyse, toute critique impulsive d’un individu (en l’occurrence moi-même) est en fait l’extériorisation et la projection sur autrui de son propre cas…

  38. vivi dit :

    Comme dirait l’autre, c’était mieux avant..

Répondre à Julien Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *