Enigma – Une autre inscription…

Svggerivs

Cette inscription date également du XIIe siècle et comme l’autre, elle est située dans la basilique Saint-Denis. Je l’ai décodée il y a quelques années mais je ne me retrouve plus dans mes notes. Alors si quelqu’un veut bien m’aider …

ÉNIGME RÉSOLUE. 666!








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Enigma. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



7 réponses à Enigma – Une autre inscription…

  1. Rom dit :

    Jérôme, tu as trouvé le 666, bravo, c’est largement suffisant.

  2. jerome dit :

    Bon, je propose ceci :

    ces G majuscules ressemblent fortement à des 6
    C’est d’ailleurs amplifié par la graphie particulière de cette curieuse enseigne.
    Le I dans le V (ce gros V), c’est un « 1 » dans un « 5 » romains, ce qui fait 6 aussi.

    Résultat, nous avons bien, dissimulé, le fameux 666 apocalyptique que semblait affectionner Suger.

    Le total de ce curieux mélange alpha-numérique est :

    S V 6 6 E R 6 S
    19 + 22 + 6 + 6 + 5 + 18 + 6 + 19
    41 + 12 + 23 + 6 + 19
    78 + 25 = 103

    et là, je donne ma langue à la bête.

  3. jerome dit :

    Attends voir… « I dans le V« … dis-tu.

    tu veux dire qu’il faut considérer les significations romaines de ces signes ?

    V = 5 et i = 1. Ce qui nous donne dans ce cas… hmmm…

  4. jerome dit :

    ma caballe serait un canasson ?

    je vais réfléchir à ce que tu dis, mais j’avoue ne pas croire (pas du tout, même) qu’une seule interprétation se dégage a priori de ces singularités que tu mentionnes.

    Je reconnais toutefois que tu es beaucoup plus averti que moi en ces matières… kabalistiques. Mais sans indication de ta part, je crains fort de caler tout à fait (again).

  5. jerome dit :

    PS:
    j’ai oublié de préciser que 19, 29 et 31 sont tous les trois des nombres premiers. On a donc un seul nombre non premier, 30, encadré par 4 nombres premiers :

    19 29 30 31 19

    puisque 29 + 31 = 60, c’est à dire 2 fois 30, on a 2 nombres premiers entourant le nombre dont leur somme vaut le double… pas banal. Le tout entouré de deux fois le même nombre premier (19)

    La somme du tout donne un total pair, 128, qui a peut-être des connotations astronomiques / astrologiques. C’est aussi ce 128 (c’est 4 fois 32, ou 8 fois 16) qui évoque la talismanie, associé au côté « carré magique » de la disposition des lettres.

    Amis kabbalistes, bonjour !

    • Rom dit :

      Hum. Enfin, bref. Et toutes ces sortes de choses. Si je peux me permettre, tu noteras qu’il y a à nouveau une faute dans le nom en latin de Suger. Précédemment, il avait fait une faute dans son titre, abas au lieu de abbas. Maintenant on a SVGGERIVS au lieu de SVGERIVS. Je poursuis. Tu as noté le petit i dans le V. C’est un ensemble alphabético-numérique. Là, je pense t’avoir éclairé suffisamment pour que tu changes de canasson…

  6. jerome dit :

    Bon, je n’ai pas trouvé grand chose. On a :
    S V G G E R V S (noter le curieux I inscrit dans le 2ème V)
    19 + 22 + 7 + 7 + 5 + 18 + 22 + 19 =
    41 + 19 + 18 + 41 = 119

    (remarque au passage : 119 = 7 * 17 ; 7 et 17 sont deux nombres premiers)

    On note que l’on a un curieux effet miroir : le SV initial répnd le VS final. De la même façon, le total GGE vaut 19, et le R vaut 18 : miroir encore.

    Enfin, le gros V avec le i inscrit ( \i/ ) vaut 22 + 9 ( soit i + v) c’est à dire 31. ce SVGGERVS montre donc une curieuse progression arithmétique 29 – 30 – 31 , encadrée par les deux S :

    S VG GER V S
    19 29 30 31 19

    pour un total de 128, qui est peut-être le véritable total de cette curieuse inscription. En tout cas, il y a ambiguité, les deux ‘sommes’ étant équilibrées. Pythagorisme? Magie des nombres ? Talismanie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *