Mon texte d’introduction

suger_stdenisNombreux sont ceux qui se sont penchés sur le Tarot dans l’espoir d’en décrypter les mystères, en vain. Pour utiliser l’expression consacrée, son mode d’emploi ne nous est pas parvenu. Du fantastique délirant au rationalisme exacerbé, les interprétations les plus extravagantes n’ont fait qu’ajouter au camouflage du Tarot.

De notre côté, nous soupçonnions que le travail avec ou sur le Tarot devait être au nombre des exercices spirituels de ses premiers utilisateurs. Ce qui commença clairement à nous apparaître, c’est que cet ensemble illustré avait été conçu à l’origine comme un oracle permettant de prendre connaissance de la volonté divine.

C’est que le mot Tarot lui-même est une forme codée et fort simple du terme oracle. Ce mot nous vient du latin, oraculum. Il signifiait, au XIIe siècle, lieu sacré. Ainsi donc, le Tarot fut à l’origine et dans l’esprit de ses concepteurs un autre de ces médiateurs donnant accès à un lieu, un endroit virtuel – pour employer une tournure contemporaine- où on se retrouverait en présence de la lumière divine. Plus tard, au XIVe siècle, le mot oracle en vint à signifier la parole de Dieu elle même telle qu’on pouvait l’entendre ou la lire à travers le message des apôtres ou des prophètes.

Une piste conduisant vers des religieux se précisait. (…)








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Le code secret du Tarot - Le site de Rom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *