Le CODE du TAROT : Suivez les flèches ! – Signé Premdas

Je m’appelle Premdas et j’étudie le Tarot depuis 1997 en me basant uniquement sur ce Livre d’images inspiré qu’est le Tarot de Marseille, ainsi que sur sa structure originelle, à la redécouverte de laquelle j’ai eu la grande chance de participer activement dès mes premiers pas avec Maître Tarot. Je vous propose de découvrir le parcours fléché proposé par Maître Tarot lui-même; ce parcours est destiné à nous révéler progressivement non seulement le code du Tarot mais aussi la structure analogique qui en permet la bonne compréhension. En effet, le code et la structure sont indissociables. Le code s’appuie sur la structure et la structure permet de comprendre le code.

À ma connaissance, Tchalaï et Rom sont les premiers à avoir parlé d’un codage des noms d’Arcanes. Rom a montré la présence d’un code dans les cartouches du Tarot. Ses détracteurs s’il y en a encore seront de mauvaise foi s’ils disent que cette exposition n’offre pas des pistes. Certaines mettent en valeur la présence d’un codage arithmologique des noms d’arcanes. Celle des rhombes, des traits ajoutés et du traitement de certains caractères comme entre autre le U, le V et le I suffit amplement à prouver. Je dois à Rom de m’avoir motivé dans mes incursions sur son blog. Je me suis attelé au décodage des cartouches.

Pour sa part, Tchalaï a donné quelques pistes, nous indiquant que l’effort fait pour décoder le Tarot nous rend apte à intégrer l’information contenue dans ce code. Je ne sais jusqu’où Tchalaï est allée dans sa redécouverte du code du Tarot. Je suis cependant tout à fait d’accord avec elle, car un tel effort, tant qu’il n’est pas forcé ni violent, qu’on reste réceptif et qu’on se laisse  inspirer par l’Esprit du Jeu, développe nos facultés intelligentes et notre don visionnaire d’une manière naturelle et néanmoins structurée. Ceci pour nous permettre d’appréhender le Réel ineffable au travers de son Principe transcendantal, tout en objectivant notre propre Essence lumineuse, ce qui est bien le but du Tarot ; c’est donc également l’attitude que j’ai choisi d’adopter en ne me résolvant qu’à mettre en évidence le parcours fléché proposé par Maître Tarot lui-même.

Pour ce qui est du déchiffrage et de la compréhension du code, elle est pour ma part relativement récente. Quatre éléments importants sont entrés en jeu pour permettre cette découverte, et je les partage ici avec vous, en ne donnant que le strict nécessaire pour vous permettre un bon départ :

Tout d’abord, la belle trouvaille de Rom concernant la CLÉ de L’ORACLE, trouvaille qui à été reprise depuis par ses plagiaires. La chose est assez simple pour être vraiment géniale : la valeur du mot CLÉ est 20, soit la valeur de la lettre T, qui en latin termine le mot ORAT, anagramme de TARO(T) –ce dernier mettant d’ailleurs bien en évidence cette CLÉ en la redoublant allègrement. Cette découverte de Rom à été un déclencheur, mais je savais, avant d’en prendre connaissance, quelle importance centrale et omniprésente possède le « Signe des signes » (T, Tav ou Tau, le signe Tau de Suger – La rédaction) dans la dialectique du Tarot.

D’autre part, il y a une piste potentiellement lumineuse dans le nom de l’arcane VI, piste qui renvoie à celle proposée dans un autre arcane, et que je ne puis ici révéler puisque justement je vous propose plus bas de la découvrir comme entrée en matière pour une méditation inspirée. Je ne sais pas si c’est la piste qu’avait trouvé Tchalaï, qui elle parle de chiffres romains; bien entendu, cette piste là est également à suivre et les deux proposées ici sont en fait parfaitement complémentaires, nous menant directement à une autre piste qui effectivement contient la CLEF du Tarot (et que j’avais trouvée bien avant de visiter ce blog et de prendre connaissance des pistes de Tchalaï par la même occasion). On pourrait tout aussi bien commencer directement avec cette dernière piste/CLEF mais il s’agit ici de bien comprendre cette logique/analogique de « parcours fléché » proposé par Maître Tarot, car cela permet de découvrir progressivement la structure.

Ensuite, encore une trouvaille de Rom: la multiplication de la valeur de l’article en présence d’un rhombe. Mais ce n’est pas la seule opération qu’exige ce précieux diamant, qui comme le Tarot possède plusieurs facettes. La piste suivante en explique la raison.

Une intuition qui me hantait depuis longtemps déjà, à savoir, celle d’une relation directe entre les quatre Éléments (Feu, Air, Eau, Terre) et les quatre Opérateurs (multiplication, soustraction, addition, division, ici dans le désordre pour que vous trouviez par vous-même). Ce n’est que récemment, en trouvant « la clé de LA CLEF », que j’ai pu établir clairement et irréfutablement les attributions élémentaires des Opérateurs. Une certaine connaissance de la dynamique des quatre Éléments est nécessaire pour bien comprendre comment ça marche; mais pour commencer, c’est bien assez.

Je n’ai encore pas montré la moindre évidence de la structure originelle sur ce blog, et concernant le code, je n’ai donné que quelques pistes. Il est beaucoup plus intéressant pour vous que vous découvriez ces choses par vous-même, sinon où est la joie de la découverte et par là même, la raison essentielle du Tarot ? C’est pourquoi au lieu de dévoiler ici les révélations que j’ai pu avoir des Mystères du Tarot, ce qui ne vous serait d’aucune utilité, car une Connaissance vivante est une Connaissance qui se révèle de l’intérieur pour mieux vibrer dans LE IUGEMENT, avec Maître Tarot je vous propose tout simplement d’avoir les vôtres propres, en vous mettant quelque peu sur la piste, en vous indiquant tout d’abord par où débuter pour commencer à marcher intelligemment sur ce parcours fléché.

Dès le départ, je n’inventerais rien; et pour ce qui est de la seconde piste mentionnée plus haut, il n’est pas bien compliqué de voir que parmi les 22 arcanes majeurs, un seul fait référence à un tel parcours fléché et Tchalaï avait très bien vu en nous invitant à méditer pour commencer sur LAMOVREVX, ce que je vous invite à faire également si cela vous tente; ici, tout est question de CHOIX individuel.

Vous trouverez sur ce blog des scans du Tarot de Conver (bicentenaire Camoin), notamment, le scan de l’arcane VI. Voilà, en substance ; c’est tout ce dont vous avez besoin pour démarrer. Dans un premier temps, ne cherchez pas à faire absolument correspondre les valeurs trouvées dans le décodage des cartouches avec la valeur numérique de l’arcane; laissez-vous guider, suivez les pistes proposées. Avec le temps, au fur et à mesure que votre compréhension s’élèvera, vous trouverez quelle est la méthode à utiliser pour faire correspondre le haut et le bas.

Bonne méditation !

Premdas

 








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Premdas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *