Tony Gatlif triomphe au Festival des films du monde de Montréal

Le film Korkoro (Liberté) du Français Tony Gatlif, consacré à l’oppression du peuple Rom, a triomphé lundi au Festival des films du monde de Montréal (FFM), remportant la principale récompense, le Grand prix des Amériques, ainsi que le prix du public pour le film le plus populaire.Il arrive au cinéma de se faire « avocat des opprimés et de parler de ceux qui n’ont pas la parole » a déclaré le metteur en scène, qui est lui-même d’origine gitane par sa mère, kabyle par son père, à l’annonce du palmarès du festival.

« On méprise les Roms, surtout en Europe », a-t-il dit, avant de voir dans le succès de son film une « bougie, petite lumière dans un trou noir de l’histoire de France et de l’Europe ».

« Korkoro » – dont les vedettes sont une actrice québécoise, Marie Josée Croze, et l’acteur-chanteur français Marc Lavoine – a reçu aussi une mention spéciale du jury du Prix oecuménique du FFM.

Le jury officiel du festival, présidé par le réalisateur iranien Jafar Panahi a récompensé par son Grand prix spécial le film du Chinois Wang Quan’an « La Tisseuse », lauréat aussi du prix de la critique internationale Fipresci.

Le prix de la meilleure mise en scène est allé au Japonais Kichitaro Negishi pour « La Femme de Villon » et celui du meilleur scénario au film français « Je suis heureux que ma mère soit vivante », réalisé par Claude et Nathan Miller et dont le scénario est dû à Alan Le Henry.

La Suissesse Marie Leuenberger a reçu le prix de meilleure interprétation féminine pour « Marie-nous » de Micha Lewinsky. Côté masculin, le Danois Cyron Melville a été récompensé pour son rôle dans « Love and rage » de Morten Giese.

La Française Sophie Laloy a eu le Zénith d’or qui récompense le meilleur premier film, pour « Je te mangerai ».

Au total, 457 films de 78 pays ont été présentés au FFM qui se présente comme le plus grand festival indépendant de cinéma dans le monde.








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Actualités, Art. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *