Cartouches

Notre ami Jérôme se donne bien du mal sur son blogue. Il a scanné tous les cartouches des Arcanes majeurs du Tarot de Marseille de Nicolas Conver édité par Pierre Camoin en 1960 pour célébrer le 200e anniversaire de ce jeu. Ce Tarot est connu comme le Conver, édition du Bicentenaire Camoin (1760-1960).  Pierre Camoin est décédé quelques années après avoir imprimé son chef-d’œuvre. Son fils Philippe a repris les rênes, avec sa mère, de l’entreprise familiale avec la fortune que l’on connait. Le fils a cependant mis sous le boisseau l’œuvre paternelle pour créer un nouveau jeu. Pour des raisons historiques toutefois, le jeu du Bicentenaire est digne d’intérêt pour les collectionneurs et indispensable pour les … décodeurs. Malheureusement, il est maintenant introuvable. La maison Camoin a tout misé sur le nouveau jeu créé avec la collaboration d’Alexandre Jodorowsky. Les bois de poirier qui ont servi à produire le Conver authentique ont été cédé par Phillipe Camoin au Vieux Musée de Marseille. Correction : Les moules  » (…) sont dans les archives de la chambre de Commerce de Marseille et inapprochables ». De Charly Alverda Merci à nouveau à Jérome Coulomb pour ces cartouches. Cet outil de travail devrait permettre à ceux qui sont intrigués par le code du Conver de faire leurs premiers pas de décodeurs. Je rappelle que le mode d’emploi se trouve dans quelques-unes de mes Pages. Les scans complets du Tarot de Conver, édition du Bicentenaire Camoin sont disponibles dans les Pages. À nouveau, ce jeu est le seul qui permette le décodage. Son contenu nous vient en droite ligne du XIIe siècle. La résolution de ces équations se fait avec un code à quatre « chiffres »  basé sur notre alphabet moderne de 26 lettres.








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Le code secret du Tarot - Le site de Rom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



8 réponses à Cartouches

  1. Charly Alverda dit :

    Bonjour Jérôme, bonjour à tous

    Merci pour l’info du site Drouot-presse. Nous pouvons donc identifier la joyeuses acheteuse !

    Cordialement,

    Charly

  2. Jérôme Coulomb dit :

    … ton intuition ne t’a pas failli, Charly: d’après un commentaire sur le site Drouot-presse.com, c’est: une famille marseillaise héritière de ce maître cartier qui a acquis le jeu pour 16.110€. Une somme jamais atteinte par un tel jeu, précise-t-il.

    Par ailleurs, un site consacré aux ventes aux enchères de bienfaisance (puisque c’est dans ce cadre qu’avait lieu cette vente-ci) a baptisé ce week-end : « Journée follement marteau! » :
    ainsi Conver et Marteau sont-ils finalement rapprochés…

  3. Charly Alverda dit :

    Bonjour Jérome

    Les cartes du Conver que j’ai vu sont en tous points conformes à celui du Hiéron. Il faut remplacer les couleurs sombres par du vert. Ce jeu est surement daté avant 1800, date à laquelle il y avait la marque FRANCE obligatoire, et qu’il ne porte pas. Je n’ai assisté qu’à la présentation du jeu à la veille de la vente. Je pense que c’est Mme Camoin qui a acheté le jeu (une intuition !), je demanderai à M. Depaulis le prix de vente officiel. Je pense au minimum 3000 E.

    Cordialement,

    Charly

  4. Jérôme Coulomb dit :

    Dis, Charly, tu parles d’ un exemplaire original du Conver (moins 5 cartes !)« .

    Voudrais-tu bien nous dire de quelle époque est ce jeu au juste ?
    Et à quoi ressemblent les couleurs?
    Est-ce qu’on voit les tracés, ou bien certaines couleurs sont « opaques »?
    Et enfin, question subsidiaire : combien ça se vend un bestiau pareil ??

  5. Charly Alverda dit :

    Bonjour Rom, bonjour à tous.

    Madame Camoin s’est présentée à moi alors que j’étais avec Monsieur Depaulis lors de la vente à Drouot d’un exemplaire original du Conver (moins 5 cartes !). Elle m’a confirmé qu’elle était seule à pouvoir accéder aux moules qui sont dans les sous-sols de la chambre de commerce de Marseille. Mais elle a précisé que Marseille devenant capitale culturelle, le fonds Camoin allait déménager et les moules seront réunis dans un lieu commun non encore déterminé. Madame Camoin pense avoir l’autorisation de présenter les moules lors d’une grande exposition de tarots qui aura lieu en Italie.

    Cordialement,

    Charly

  6. Jérôme Coulomb dit :

    … le lien Wiki nous permet d’apprendre que la Chambre de Commerce de Marseille est la première au monde à avoir été créée… et qu’elle le fut par le Roi Henri IV le 5 Août 1599.

  7. Jérôme Coulomb dit :

    Rom, je suis vachement curieux de savoir comment tu t’es procuré ce « Tarot du Bicentenaire » rarissime ? (fais une recherche sur le net : l n’y a que toi qui mentionne cette édition.
    Pour ma part, je n’ai vu que 2 photos des lames XVII et XVIII (rigoureusement identiques aux tiennes, d’ailleurs, à la chiure de mouche près) dans « Le Jeu de Marseille », ce livre consacré au jeu de Tarot que dessinèrent les Surréalistes en exil (en 1940-1941, avant de partir pour les USA).
    Alors, soit tu es un pote d’Arsène Lupin, soit tu as vraiment des ressources insoupçonnées… (ou les 2)

  8. Charly Alverda dit :

    Bonjour ROM

    Les moules en bois de poirier du Conver ne sont pas au musée de Marseille, ils sont dans les archives de la chambre de Commerce de Marseille et inapprochables. Les demandes d’autorisation restent sans réponse. Inutile donc de faire le voyage !

    Cordialement,

    Charly

Répondre à Charly Alverda Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *