Le pendu – Mise à jour

(…) Notre pendu a également l’allure d’une clé. C’est un détail capital qui va nous permettre de comprendre un aspect important de cette lame. Nous mettrons d’abord en relation le symbolisme de cette clé avec celui des entraves du pendu, lié par les poings et les pieds ou plutôt, nuance importante, lié par les poings et un seul pied. Le personnage est en voie de libération. C’est le moment de rappeler qu’au moment de la Passion, Jésus prit congé de Pierre en lui donnant le pouvoir de lier et de délier les âmes, une formule qui signifie ne pas absoudre ou absoudre les péchés.

À l’époque romane, l’imagerie religieuse résumera cette formule en donnant toujours au personnage de saint Pierre le même accessoire, les clés. Celles-ci sont le symbole de la papauté pour les raisons que nous venons de rappeler. Le pouvoir d’absolution des péchés délie les âmes et leur ouvre les portes du royaume. Inversement, le même pouvoir symbolisé par les clés peut lier et interdire l’accès au Paradis.

Notre pendu, notre homme lié, a donc la forme d’une clé. C’est un symbolisme de totalité. Il possède la potentialité de sa libération et on constate qu’il utilise effectivement ses ressources puisqu’il est en train de se libérer de ses entraves. (…)

La chevauchée des sept péchés capitaux, dans le Miroir historial de Vincent de Beauvais








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Le code secret du Tarot - Le site de Rom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



2 réponses à Le pendu – Mise à jour

  1. Rom dit :

    « puis-je ajouter que Saint Pierre fut crucifié la tête en bas (comme notre pendu), peut-être parce qu’il avait renié le Christ.  »
    Bien vu Jérome, génial, tu frappes un nouveau coup de circuit. Il va falloir que je fasse une mise à jour de la mise à jour…

  2. Jérôme Coulomb dit :

    A l’appui de ta thèse, Rom (qui n’en a nul besoin, alors disons: « juste pour faire le malin »), puis-je ajouter que Saint Pierre fut crucifié la tête en bas (comme notre pendu), peut-être parce qu’il avait renié le Christ.

    Wikipedia ajoute deux précisions:

    Saint Pierre possède deux clés, l’une en or, céleste, l’autre en argent, terrestre. Il a ainsi la capacité d’ouvrir et de fermer les portes du paradis.

    Une sorte d' »homologue » païen romain est le dieu Janus, porteur de clés lui aussi, mais qui sont celles du passé et de l’avenir.

    Quelque rapport avec notre pendu?

    Et puis, pour ceux qui ne connaissent pas la Passion Selon Saint Jean de J.-S. Bach, je recommande l’écoute du passage du Reniement de Saint Pierre. La musique descend, descend, descend… comme le désespoir de Pierre, je crois.

    … merci, Rom, de tes lumières et lanternes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *