La roue de fortune

(…)  » Au XIIe siècle, l’écureuil est le nom donné à la roue qui montait les charges à l’intérieur des chantiers de construction des cathédrales. L’une des petites bêtes ressemble-t-elle au sympathique rongeur ?

Le Tarot nous propose l’image de bêtes difformes juchées sur la roue du cycle de la vie. Le personnage central porte le glaive de justice. Celle-ci s’applique dans le langage de l’époque à toutes les créatures. C’est la créature de Dieu qui est illustrée sur cette roue, la creatura. La justice divine «consiste pour Dieu à accorder à toutes les créatures tous les biens propres selon la dignité de chacun.» [1]

Signalons que les animaux déformés sont une des images que le Moyen Âge utilisait pour représenter les pécheurs et leurs errements. La justice est une vertu cardinale, elle occupe souvent la première place comme c’est le cas ici. De plus, le personnage central est couronné. Le sens de cette allégorie est le thème de la justice du souverain. Cette question «est pour les médiévaux un problème de toute première importance, qui déborde largement le cadre des disputes théologiques ou philosophiques universitaires et qui est discuté dans les encyclopédies, la poésie, le théâtre pour le plus grand profit d’un large public.» [2]

Discuté aussi dans le Tarot…  » (…)

Extrait de … … … par Rom








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Le code secret du Tarot - Le site de Rom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *