Ces riches qui ne paient pas d’impôts

Ces riches qui ne paient pas d'impôts

Je vous recommande le livre Ces riches qui ne paient pas d’impôts. Il a été écrit par Brigitte Alepin, une comptable agréée. C’est un tour d’horizon des principales tactiques d’évasion fiscale.

L’une d’entre elle consiste à créer des fondations. On commence à voir au Québec de ces fondations qui prétendent aider le gouvernement dans sa mission sociale. C’est ainsi que tout récemment un partenariat privé s’est donné comme mission de revaloriser un groupe d’immeubles à logements en y installant des coopératives d’habitation. Le financement viendra donc de la Fondation Phyllis Lambert, de la Fondation Chagnon et du Fonds de solidarité des travailleurs québécois. Ce partenariat privé s’est acquis la collaboration d’un des groupes de ressources techniques pour qui c’est la mission de faire du développement locatif communautaire sous forme de coops. Ces GRT ont toujours fonctionné avec des fonds publics. Ce genre d’initiative du privé, surtout à cette échelle- on parle de dizaines d’unités- est sans précédent.

Je suppose que le gouvernement va quand même devoir s’impliquer à la fin du projet. En effet, la surveillance des associations de copropriétaires lui revient légalement. Il y a donc un débat qui s’engage sur la pertinence de voir s’établir un mécénat de type social. Je crois personnellement que les mécènes devraient se limiter à contribuer dans le domaine culturel sans pour autant que le gouvernement néglige ses responsabilités dans ce domaine. Il y a toute une expertise qui existe déjà en subventions privées aux arts.

J’ai beaucoup d’admiration pour Mme Lambert. C’est assurément la plus intelligente des héritiers Bronfman. Sa contribution au domaine des arts à Montréal et ailleurs est de première classe. Mais se lancer dans le développement locatif à ce moment de sa carrière où elle bénéficie, tant de l’estime de ses pairs que de celle, sincère, de la population de sa ville relève au mieux de la gageure.

Si sa fondation s’embarque dans le social, ses administrateurs devront un jour composer avec des manifs de locataires. Il y a des élus pour ça…C’est leur rôle de faire affaire avec les groupes de défense des droits. You have to trust me on this, Phyllis. It’s writen in the sky! Ces administrateurs vont finir par conclure, dans dix ou quinze ans, qu’il serait plus pratique de passer par les fonctions publiques. C’est ma prévision !

Je pense que Mme Lambert ferait oeuvre plus utile en faisant du lobying pour les mal logés et les sans-abris auprès de ses amis de chez Power corp. et Alcan/Rio Tinto. Ces personnes ont vraiment l’oreille du gouvernement.








Print Friendly, PDF & Email

À propos de Rom

Je me nomme Marc Olivier Rainville. Je suis connu sous le nom de Rom depuis mes débuts dans la Tarotsphère en 1998. Je suis Bachelier en Animation et recherche culturelle, mineure en Histoire de l’art, de l’Université du Québec à Montréal (Promotion 1982). Je m’intéresse à l’histoire du Tarot depuis 1985. J’ai eu la chance de bénéficier d’un concours de circonstances favorables qui m’a permis d’approfondir mes recherches sur le sujet. J’en livre le fruit ici.
Bienvenue sur Tarotchoco !

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *